cross

Chiffre d’affaires S1 2019 : 10 M€

  • +92,2% de croissance, dont +16,2% de croissance organique
  • Annulation de 32 841 602 BSA afin de maîtriser la dilution potentielle
  • Objectif d’un CA 2019 de 20 M€
1er Tableau

Le groupe Delta Drone a réalisé un chiffre d’affaires de 10 M€ au 1er semestre 2019, intégrant 4,9 M€ en provenance de ATM Group, sous-groupe constitué de 3 sociétés opérationnelles. Son entrée dans le périmètre de consolidation est fixée au 1er juin 2019, induisant une contribution au chiffre d’affaires consolidé du premier semestre 2019 de l’ordre de 830 K€.

La croissance organique du Groupe s’élève à +16,2%, notamment favorisée par la dynamique de développement en Afrique (Afrique du Sud, Ghana, Sénégal, Côte d’Ivoire, Namibie), continent sur lequel la croissance sur la période est d’environ +49%.

Sur le 1er semestre 2019, la part de chiffre d’affaires réalisée hors de France représente 11,7% du total.

Commentaires sur l’activité du 1er semestre

Par secteur d’activité, la répartition du chiffre d’affaires S1 2019 est la suivante : sécurité & sûreté (60,5%), industrie (18%), mines (11%), formation (2,6%), carrières (2,5%), Lidar (2,3%), événementiel (2,1%), hydrologie (0,5%), et agriculture (0,5%).

  • Sécurité & sûreté (60,5%) : ce pôle constitue désormais un important portefeuille de clients pour engager la dronification du secteur. Les développements commerciaux seront notamment portés par la solution de drone autonome mis au point conjointement par deux entités du Groupe, les sociétés Pixiel et DPS. Les premières opérations commerciales significatives devraient intervenir à partir de 2020.
  • Industrie (18%) : le pôle industrie intègre deux applications majeures. D’une part, l’inspection d’antennes de télécommunication (solution aujourd’hui commercialisée auprès d’Orange France), d’autre part et surtout l’inventaire en entrepôt, solution développée en étroite collaboration avec Geodis. Cette solution est achevée et en cours de dépôt de brevet. Elle devrait faire l’objet d’un lancement commercial au cours du second semestre.
  • Mines (11%) : opéré sous la marque Rocketmine, les prestations pour le secteur des mines continuent de connaître une croissance très soutenue en Afrique, avec plusieurs contrats d’envergure signés ou renouvelés en Afrique du Sud, au Ghana et dans de nouveaux pays.
  • Formation (2,6%) : constitué de deux marques fortes, Technidrone et EMD – Ecole des Métiers du Drone, ce pôle occupe une position de leader en France pour la formation des pilotes professionnels de drone. Il offre également la possibilité aux personnes formées l’opportunité de rejoindre l’équipe de pilotes intérimaires proposée par Aer’Ness Intérim ce qui représente un gage intéressant d’employabilité. Le pôle formation est appelé à prendre une nouvelle envergure, grâce à la création de Ergasia Campus en partenariat avec le groupe Mare Nostrum.
  • Carrières (2,5%) : secteur d’intervention historique pour le Groupe avec plusieurs centaines de sites clients, le marché des carrières peine néanmoins à trouver le bon modèle économique, du fait d’une concurrence multiple et d’une pression constante sur le prix des prestations. Le poids de ce secteur est aujourd’hui marginal au sein du Groupe.
  • Lidar (2,3%) : le carnet de commande de ce pôle est en croissance par rapport à l’exercice précédent. Il faut noter la forte saisonnalité de l’activité, dont près de 80% est réalisée et facturée sur la deuxième partie de l’exercice.
  • Evénementiel (2,1%) : ce secteur est principalement opéré par la filiale Pixiel. Entre le 1er semestre 2018 et le 1er semestre 2019, le chiffre d’affaires a baissé de près de 75%, conséquence directe de la déstabilisation temporaire du bureau d’études, dont la moitié de l’équipe a démissionné, dans des conditions équivoques, pour rejoindre une société concurrente. Une procédure a été lancée devant les tribunaux pour faire valoir les droits du Groupe et obtenir réparation.
  • Hydrologie (0,5%) : le commentaire est identique à celui de l’activité Lidar. Cette activité demeure toutefois marginale au sein du Groupe.
  • Agriculture (0,5%) : il est à noter que le chiffre d’affaires de cette activité a été réalisée exclusivement en Afrique. En France en effet, le véritable développement d’une telle activité se heurte à la lenteur de certaines administrations et instituts publics qui peinent à définir de nouvelles règles en cohérence avec l’innovation technologique que représente l’utilisation de drones professionnels, au-delà de simples prestations cartographiques sans réelle valeur ajoutée.

Annulation de Bons de Souscription d’actions (BSA) et maîtrise de la dilution potentielle

Delta Drone a récemment procédé à l’émission d’OCEANE pour un montant nominal de 2,6 M€ (cf. communiqué de presse du 28 juin 2019).

Destinée à soutenir le plan 2020-2021 et clarifier la structure financière, cette émission d’OCEANE entraîne potentiellement, en cas de conversion de la totalité des obligations durant une période de 18 mois, la création de 34 194 600 actions nouvelles.

Dès lors, afin d’une part de clarifier la structure financière du Groupe, d’autre part de respecter l’engagement pris de maîtriser la dilution future, le Conseil d’administration a décidé de procéder à l’annulation d’un nombre équivalent de BSA, issus des contrats OCABSA et préalablement rachetés au fond YA II PN Ltd.

Ce sont au total 32 841 602 BSA qui sont donc annulés : 530 389 BSA relevant du contrat OCABSA 2014, 5 592 850 BSA relevant du contrat OCABSA 2015 et 26 718 363 BSA relevant du contrat OCABSA 2016.

Après cette opération, le nombre de BSA issus des contrats OCABSA encore en circulation s’élève au 30 juin à 34 404 502, dont 22 058 823 qui sont cotés sur le marché d’Euronext Growth sous l’appellation « BSA Y ». Ils s’additionnent aux 11 410 624 BSA de même catégorie, attribués aux actionnaires durant la période d’accélération d’exercice des BSA J attribués gratuitement à tous les actionnaires.

En synthèse, le nombre de BSA Delta Drone en circulation se décompose comme suit :

2emtableau

Il faut observer que l’exercice de la totalité des BSA Y et BSA J, cotés sur Euronext Growth, représenterait un financement complémentaire de 6,2 M€ (3,1 M€ sur exercice de la totalité
des BSA J avant février 2020, et 3,1 M€ sur exercice de la totalité des BSA Y avant février 2023).

Objectif d’un chiffre d’affaires de 20 M€ en 2019 et lancement du plan 2020 – 2021

Compte tenu du niveau d’activité du 1er semestre, le Groupe est aujourd’hui en mesure de se fixer un objectif de 20 M€ de chiffre d’affaires pour l’exercice en cours.

Dans le même temps, les efforts entrepris sous l’impulsion du plan 2018 – 2019 devraient se traduire par une amélioration marquée des ratios de gestion du Groupe. Cette tendance devrait pouvoir être observée dès le 1er semestre, dont les comptes détaillés seront arrêtés et diffusés en octobre prochain.

A moyen terme, et comme annoncé lors du communiqué du 10 juin 2019, le plan 2020 – 2021 nouvellement engagé repose sur 3 objectifs majeurs qui sont, à horizon 2 ans : un chiffre d’affaires consolidé de 30 M€, une marge d’exploitation positive de 10% et une part d’activités réalisées hors de France de 30%.

Communiqué de presse du 15 juillet 2019

A propos de Delta Drone : Le Groupe Delta Drone est un acteur international reconnu du secteur des drones civils à usage professionnel. Il développe une offre de service global, depuis l’acquisition des données jusqu’à leur traitement informatique au moyen d’un système d’information développé spécifiquement et incluant la mise à disposition de pilotes professionnels.

L’action Delta Drone est cotée sur le marché Euronext Growth Paris – Code ISIN : FR0011522168

www.deltadrone.com

Sont également cotés sur Euronext Growth :

  • 68 157 228 BSA J – Code ISIN : FR0013400983
  • 33 469 447 BSA Y – Code ISIN : FR 0013400991

Jérôme Gacoin
01 75 77 54 65
jgacoin@aelium.fr

Validez pour rechercher ou Echap pour quitter