webleads-tracker

Exercice 2020 : conformément au plan de marche, l’EBITDA est proche de l’équilibre au 2ème semestre - Delta Drone cross

Exercice 2020 : conformément au plan de marche, l’EBITDA est proche de l’équilibre au 2ème semestre

Points-clés

  • Retraité des charges non récurrentes, l’EBITDA est proche de l’équilibre au second semestre (négatif de 0,65 M€).
  • Le volume d’activité de l’année (produits d’exploitation) est stable à près de 17 M€, malgré un chiffre d’affaires impacté par des reports de facturation liés à la crise sanitaire, et compte tenu de 3,8 M€ de CA cédés au cours de l’exercice.
  • Le carnet de commandes (contrats signés) est proche de 25 M€.
  • A fin 2020, la structure financière du Groupe est solide, avec 12,6 M€ de fonds propres, une trésorerie nette de 4,7 M€, et un endettement financier limité de 1,7 M€.

Amélioration des performances opérationnelles

Produits d’exploitation :

La Production stockée correspond pour l’essentiel à 20 systèmes ISS Spotter automatiques commercialisés ou en voie de l’être. L’expédition et l’installation de plusieurs de ces systèmes ont dû être différées en raison de la crise sanitaire.

La production immobilisée concerne majoritairement la solution d’inventaire Countbot et correspond à la mise au point des systèmes qui permettront de les déployer dans le cadre de missions de prestations, dès que le contexte général sera plus favorable.

Achats consommés :

Ils correspondent depuis 2 ans au lancement de la production industrielle en premières pré-séries des solutions professionnelles.

Autres achats et charges externes :

La baisse observée de 300 K€ entre 2019 et 2020 résulte directement des efforts de gestion menés dans le cadre du plan 2020 – 2021.

Frais de personnel :

La diminution de 1,2 M€ marque également de manière très significative les efforts conduits dans le cadre du plan. Elle contribue fortement à l’objectif d’atteindre un niveau de charges fixes en adéquation avec un fonctionnement rentable, sans pour autant mettre en péril le développement du Groupe. En effet, le personnel sorti des effectifs correspond à une rationalisation de l’organigramme plus en adéquation avec les activités du Groupe.

Charges non récurrentes :

La cession et l’arrêt de plusieurs activités et entités devenues non stratégiques et structurellement déficitaires expliquent l’importance du niveau atteint en 2020. La disparition complète de ces charges dès l’exercice 2021 contribuera de manière décisive à l’objectif d’atteindre le seuil de rentabilité pour le Groupe.

Résultat financier :

Le résultat financier passe d’un solde positif de 513 K€ en 2019 à un déficit de 583 K€ en 2020, soit une dégradation de 1,1 M€. Ces mouvements et leur solde relèvent toutefois en majorité d’écritures comptables sans incidence sur la trésorerie, et en lien avec la réorganisation en profondeur de l’organigramme du Groupe.

Résultat exceptionnel :

Le résultat exceptionnel est fortement négatif à hauteur de 2,1 M€. Il correspond notamment à des coûts liés aux opérations d’arrêt d’activités et de cession d’entités, en lien avec les effets constatés également au niveau du résultat financier.

Capitaux propres & assimilés :

Grâce au programme de financement mis en place avec le fond d’investissement Yorkville Advisors, le Groupe peut continuer à poursuivre avec sérénité son programme de développement, tout en sécurisant sa structure financière. Ce choix stratégique est conforté au fil des mois, tant l’issue de la crise sanitaire demeure incertaine, notamment au niveau de ses conséquences économiques inéluctables, tout en limitant un endettement auprès des partenaires financiers institutionnels dont un recours excessif et non maîtrisé entraînerait nécessairement une évolution dangereuse au titre des exercices à venir.

Trésorerie nette :

Au 19 mars 2021, la trésorerie nette s’établit à 3,1 M€.

NB. Les comptes détaillés du Groupe sont disponibles en français et en anglais sur le site du Groupe (www.deltadrone.com).

Poursuite du plan de développement 2020 – 2021

Il convient de rappeler en préambule que la gestion du Groupe s’inscrit dans le cadre du plan 2020 – 2021 dont les 3 axes principaux sont un chiffre d’affaires consolidé de 30 M€, une rentabilité d’exploitation positive égale à 10 % du CA et 30 % de l’activité réalisée hors de France.

L’exécution de ce plan repose d’une part sur une organisation en 2 pôles d’activité, les solutions professionnelles et les services associés, d’autre part sur un développement dynamique à l’international, principalement en Afrique et en Océanie. Elle suppose des moyens financiers suffisants pour être menée à bien car elle nécessite des investissements importants, tant en termes de R&D, et d’industrialisation, qu’au niveau des ressources nécessaires pour le développement commercial.

Au plan des systèmes conçus et fabriqués, il convient d’être particulièrement vigilant à l’heure où un « nouvel ordre mondial » se dessine dans le secteur des drones civils à usage professionnel, excluant progressivement tout composant d’origine chinoise. Historiquement, Delta Drone a toujours fait le choix de conceptions propriétaires en utilisant de manière très marginale des composants « sur étagère » venus d’Asie. A l’inverse, cette évolution est de nature à rebattre les cartes pour nombre d’acteurs du secteur, souvent de simples assembleurs à partir de technologies achetées.

Il convient de souligner enfin que la stratégie développée par le Groupe s’appuie également sur la prise de participation dans des sociétés de l’écosystème international afférent au drone, de manière à permettre à Delta Drone de disposer de relations privilégiées avec des sociétés innovantes dont les activités sont en synergies avec ses propres développements tant techniques que commerciaux.

En dernière analyse, le poids de la crise sanitaire et les incertitudes liées, notamment sur sa durée, rendent très difficile toute projection sur le futur.

Les 3 axes majeurs décrits dans le plan 2020-2021 demeurent atteignables, bien qu’évidemment plus aléatoires. Dans ce contexte, le Groupe continue de privilégier l’objectif d’atteindre une situation de profitabilité d’exploitation. Les chiffres de l’exercice 2020, et plus encore ceux du second semestre, sont à cet égard encourageants et nous placent dans la bonne voie.

Communiqué de presse du 31 mars 2021

Validez pour rechercher ou Echap pour quitter