webleads-tracker

La stratégie de développement dans l’hémisphère Sud, portée par Delta Drone International, se met en place - Delta Drone cross

La stratégie de développement dans l’hémisphère Sud, portée par Delta Drone International, se met en place

A retenir :

  • Le chiffre d’affaires consolidé de Delta Drone International pour le 1er semestre 2021 s’établit à 2,49 MAU$ (1,6 M€), en croissance de +53,3%,
  • L’expansion géographique se poursuit, avec la signature de nouveaux contrats en Namibie et en Zambie,
  • L’offre de services est complétée : solution à base de technologie Lidar, solution de sécurité et développement du centre de formation en Afrique du Sud,
  • La signature définitive de l’acquisition de Arvista Pty Ltd, société basée à Perth (Australie Occidentale), va permettre de dupliquer le modèle économique de Rocketmine en Australie.
  • Delta Drone s’est renforcée dans le capital de sa filiale et détient désormais 53,1% du capital.

Delta Drone International, filiale australienne cotée à la bourse ASX de Sydney (ASX :DLT), a publié successivement deux communiqués de presse, le premier daté du 31 août 2021 relatif à ses comptes du S1 2021, le second daté du 1er septembre 2021 annonçant la signature définitive de la prise de contrôle de la société australienne Arvista Pty Ltd (ces deux communiqués sont disponibles sur le site www.dlti.com.au).

Comptes semestriels et panorama de l’activité

Le communiqué de presse publié le 31 août sur le marché ASX de Sydney présente en détail tous les points clés à retenir, tant en termes de performances chiffrées que d’évolution de l’activité.

Le résultat opérationnel correspond à une perte de 1,49 MAU$ (0,9 M€), qui résulte principalement des coûts de holding d’une part, de la perte opérationnelle au niveau de la filiale israélienne Parazero.

L’activité en Afrique australe, notamment Rocketmine, est en revanche bénéficiaire.

Concernant les coûts de holding, il est clair que la période de construction du groupe et sa taille encore modeste ne permettent pas de totalement les absorber. Ils sont néanmoins nécessaires pour anticiper le développement futur, notamment l’émergence d’une base solide sur le marché australien.

La filiale israélienne Parazero, dont 40% environ des ventes sont réalisées aux Etats-Unis, a souffert d’une part des restrictions diverses liées à la crise sanitaire, d’autre part de la refonte en cours des règles de la FAA en matière d’homologation des systèmes de sécurité embarqués.

Il faut souligner que ces pertes sont financées par la trésorerie propre de Delta Drone International, grâce à la levée de fonds de 5 MAU$ (3,1 M€) réalisée en décembre dernier. Au 30 juin 2021, la situation de trésorerie est positive à hauteur de 2,95 MAU$ (1,8 M€).

Acquisition de la société Arvista Pty Ltd

Le communiqué de presse publié le 1er septembre sur le marché ASX de Sydney présente en détail tous les points clés à retenir concernant l’opération. Celle-ci avait également fait l’objet d’un précédent communiqué publié par Delta Drone le 16 août dernier.

Pour le Groupe, dans le cadre de sa stratégie globale de développement, cette première opération de croissance externe constitue une étape majeure de croissance dans une zone clé :

  • Elle permet de se doter d’une équipe d’experts, bénéficiant d’une activité existante auprès d’une clientèle de grands groupes miniers australiens,
  • Elle marque la première étape d’une présence physique locale, plus particulièrement située dans l’Etat australien (Australie Occidentale) qui concentre la plus forte densité de sites miniers du pays.

L’opération Arvista est finalement assez similaire à celle réalisée avec succès en 2017 en Afrique du Sud : pour mémoire, Delta Drone avait pris à l’époque le contrôle de la société Rocketmine qui lui offrait une base de développement solide en Afrique australe.

Sous la direction et l’impulsion de Chris Clark, General Manager depuis l’origine de la société, Rocketmine s’est fortement développée en quelques années : son chiffre d’affaires a été multiplié par 4, son résultat est devenu bénéficiaire et ses activités se sont progressivement étendues à d’autres pays d’Afrique, outre l’Afrique du Sud : Ghana, Namibie, Zambie. Parallèlement, grâce au partenariat noué avec l’Université de Pretoria, un centre de formation et de démonstration va devenir un centre d’attraction de première importance pour accroître l’audience du groupe dans la zone.

Depuis mars 2021, Chris Clark, tout en continuant de superviser les activités africaines du Groupe, est physiquement installé en Australie, avec pour mission de connaître en Australie les mêmes succès.

Chris a bien sûr été la cheville ouvrière de l’opération Arvista.

Communiqué de presse du 1er septembre 2021

Validez pour rechercher ou Echap pour quitter