cross

Le succès du plan 2018 – 2019 et la prochaine commercialisation d’une gamme de solutions très innovantes accélèrent la mutation du Groupe pour viser l’équilibre opérationnel en 2020

  • Le CA du S1 2019 atteint 10 M€ (y compris ATM GROUP sur 6 mois)
  • Les activités Rocketmine en Afrique deviennent rentables
  • Triplement de la valeur ajoutée qui atteint 3 M€
  • Poursuite de l’abaissement des charges et réduction des pertes
Tbl Dotation Amortissement
Tbl Dotation Amortissement

* DAP : Dotations aux amortissements et provisions

1 – Poursuite d’une croissance soutenue du chiffre d’affaires qui atteint 10 M€

Le chiffre d’affaires consolidé du 1er semestre 2019 s’élève à 5 893 K€, en progression de +38,6%, de semestre à semestre. Il intègre 1 mois de chiffre d’affaires du sous-groupe ATM, consolidé à partir du 1er juin. En tenant compte du chiffre d’affaires S1 2019 total apporté par ATM Group, il s’établirait à 10 M€, conformément à ce qui a été annoncé lors d’un précédent communiqué.

La croissance organique s’établit à environ +19% et provient en majorité des activités Rocketmine en Afrique (secteur d’activité des mines), dont le rythme de croissance s’établit à + 46,2% pour atteindre un chiffre d’affaires de 1,2 M€. En revanche, l’activité « Event » de la filiale Pixiel est en très fort recul, en liaison notamment avec l’arrêt momentané des investissements « drones Neopter » de Puy du Fou, du fait du lancement d’un deuxième parc d’attraction à Tolède (Espagne). Cet événement est toutefois purement conjoncturel et ne remet pas en cause les perspectives d’activités dans ce secteur.

La répartition du CA au 30 juin 2019 (incluant ATM Group) est la suivante : Sécurité & Sûreté (60,5%), Industrie (18%), Mines (11%), Carrières (2,5%), Neige & Lidar (2,3%), Hydrologie (0,5%), Evénementiel (2,2%), Formation (2,6%), Agriculture (0,5%).

Elle fait apparaître la primauté de 3 secteurs qui représentent ensemble près de 90% du CA et qui deviennent des axes majeurs dans la stratégie du Groupe, après une longue mais nécessaire phase de préparation  :

  • Sécurité & Sûreté : après les nombreux succès des opérations réalisées lors d’événements importants (Ryder Cup, Bol d’Or, Forum de la Paix, Meeting Aérien de la Ferté-Alais, Grand Prix de France F1, course Paris-Nice, les Plages Electroniques de Cannes, etc.), la solution de drone autonome va compléter notre offre et sera officiellement présentée avant la fin de cette année pour un démarrage commercial en tout début d’année 2020. Plusieurs clients du pôle Aer’Ness ont d’ores et déjà exprimé une marque d’intérêt pour faire partie des premiers utilisateurs.
  • Industrie : la solution d’inventaire en entrepôts, développée en étroite collaboration avec le groupe GEODIS est finalisée. Compte tenu de son caractère totalement innovant, elle a fait l’objet d’un dépôt de brevet. La présentation officielle, en situation réelle, de la solution devrait avoir lieu en décembre et les premières installations opérationnelles sont programmées pour le 1er trimestre 2020 dans plusieurs entrepôts gérés par Geodis.
  • Mines : ce secteur est évidemment principalement opéré en Afrique par les entités Rocketmine. L’évolution favorable des performances de ces filiales, tant en termes de rythme de développement du CA qu’au niveau de la rentabilité, constitue un premier motif de satisfaction. De surcroît, il confère au Groupe une forte notoriété auprès d’une clientèle grand compte, dont les besoins en matière de sécurité & sûreté et « industrie » sont également avérés.

2 – Nette amélioration de la rentabilité opérationnelle

L’un des principaux faits marquants du 1er Semestre 2019 est la poursuite de l’amélioration du niveau de résultat d’exploitation avant dotations aux amortissements et provisions, d’autant plus si on analyse la manière dont il est constitué :

  • Corrigé des charges non récurrentes liées au plan 2018-2019, il correspond à une perte de 2,1 M€
  • Il bénéficie de l’impact positif des activités Rocketmine, désormais solidement bénéficiaires (12,3% de marge d’exploitation positive)
  • Il subit l’impact négatif des comptes de Pixiel, dont la perte d’exploitation représente environ 0,6 M€.

En tout état de cause, les mesures structurelles prises, dans le cadre du plan 2018 – 2019, en matière d’abaissement des charges de fonctionnement sont un succès. La forte croissance du niveau d’activité permet en parallèle de progressivement absorber les coûts des fonctions support qui sont nécessaires et cohérents avec la taille atteinte (et visée) par le Groupe.

3 – Les investissements concernent aujourd’hui principalement le financement de la croissance

Comme indiqué à plusieurs reprises dans différents communiqués, le Groupe ne souhaite plus recourir au financement par OCABSA, du fait de son impact dilutif pour les actionnaires. Il reste concrètement à ce jour 50 OCA issues de la dernière tranche du contrat OCABSA 2016, et leur conversion marquera la fin définitive du programme.

Il faut également rappeler que Delta Drone a procédé en juin dernier au rachat puis à l’annulation
de 32 841 602 BSA liés aux différents contrats OCABSA, limitant de ce fait à due concurrence un risque de dilution ultérieur.

En anticipation des évolutions à venir, Delta Drone a donné en début d’année la possibilité aux actionnaires de la société d’être désormais les acteurs majeurs du soutien financier au développement du Groupe en attribuant gratuitement deux catégories de BSA (les BSA J et les BSA Y), cotés sur Euronext Growth. A la date du présent communiqué, les BSA J et BSA Y restant en circulation, représentent ensemble, en cas d’exercice de leur totalité, un apport complémentaire en fonds propres de l’ordre de 3,7 M€.

Ce montant correspond peu ou prou aux ressources additionnelles aujourd’hui évaluées comme nécessaires pour financer le développement de l’activité et atteindre l’objectif d’équilibre opérationnel en 2020, en tenant compte d’une situation de trésorerie positive de 1,8 M€ au 31 août 2019.

Pour autant, en fonction de la situation et eu égard à un environnement qui s’améliore rapidement et à un calendrier commercial qui s’accélère, Delta Drone n’exclut pas d’avoir recours à des financements complémentaires : le Groupe bénéficie en effet d’un ratio dettes financières nettes / fonds propres & assimilés négatif et il pourrait mettre en place un financement complémentaire, notamment par voie d’OCEANE, similaire à celui réalisé en juin dernier.

La feuille de route 2019 – 2021

L’exercice 2019, qui sera le 8ème exercice clos depuis la création de la société en 2011, devrait être le dernier présentant un déficit d’exploitation, en précisant toutefois que celui-ci sera en nette amélioration par rapport à l’année précédente. Il sera également celui au terme duquel le niveau d’activité du groupe avoisinera les 20 M€ (hors impact des dates d’entrée dans le périmètre de consolidation des nouvelles filiales).

Il faut souligner que cet « effet de taille » est essentiel à la stratégie de développement du Groupe, car il modifie radicalement les rapports commerciaux et facilite la capacité à atteindre certains marchés.

Les deux exercices suivants s’inscriront dans le cadre défini par le plan 2020 – 2021 annoncé en septembre dernier :

  • L’exercice 2020 devrait voir se concrétiser principalement les premiers succès commerciaux des deux nouvelles solutions professionnelles (drone autonome de sécurité et inventaire en entrepôts) et la poursuite d’une croissance soutenue en Afrique, le tout dans le cadre d’une organisation structurée et dimensionnée pour gérer un groupe international en forte croissance. Tous ces facteurs devraient contribuer à atteindre l’équilibre opérationnel (avant dotations). Le résultat net sera néanmoins impacté, pour la dernière année, en premier lieu par les dernières dotations significatives aux amortissements, issues de la période passée et afférentes notamment aux drones d’ancienne génération, en second lieu par la fin de la période d’amortissement de plusieurs écarts d’acquisition.
  • L’exercice 2021, au-delà d’événements non prévisibles à ce jour, devrait être marqué par les mêmes influences commerciales, avec sans doute une forte amplification de leur impact. C’est dans ces conditions que le triple objectif du plan, chiffre d’affaires de 30 M€, marge d’exploitation positive de 10% et 30% de l’activité réalisée à l’international, pourrait être atteint.

Enfin, il ne faut pas négliger le fait que les nouvelles solutions en cours de lancement, du fait de leur qualité d’innovation et des brevets associés, constituent un actif industriel de premier ordre dont la valorisation ne pourra que s’apprécier au gré des succès commerciaux et des parts de marché mondiales acquises.

A propos de Delta Drone : Le Groupe Delta Drone est un acteur international reconnu du secteur des drones civils à usage professionnel. Il développe une offre de service global, depuis l’acquisition des données jusqu’à leur traitement informatique au moyen d’un système d’information développé spécifiquement et incluant la mise à disposition de pilotes professionnels.

L’action Delta Drone est cotée sur le marché Euronext Growth Paris – Code ISIN : FR0011522168

Sont également cotés sur Euronext Growth :

68 617 005 BSA J – Code ISIN : FR0013400983

33 538 568 BSA Y – Code ISIN : FR0013400991

www.deltadrone.com

Contacts :

Jérôme Gacoin
01 75 77 54 65

Communiqué de presse du 24 septembre 2019

Validez pour rechercher ou Echap pour quitter