Vous redoutez le moment fatidique de l’inventaire annuel de votre entrepôt logistique ? Et si l’automatisation était la solution répondant aux besoins des Supply Chain managers ou des opérateurs ? Le stock est un actif majeur d’une entreprise, sa maîtrise est donc primordiale pour assurer la pérennité de l’activité logistique. Cette tâche longue, mais aussi répétitive, est chronophage pour le personnel logistique. En effet, en manuel, 160 secondes sont nécessaires au traitement d’une seule palette. Par conséquent, l’inventaire automatique par robot ou drone facilite significativement les opérations. Que votre recensement soit annuel, tournant ou permanent, général ou sélectif, vous pouvez mettre en place une solution automatique. Comment automatiser son inventaire physique ? Nous vous présentons la solution COUNTBOT®, notre drone pour faciliter la gestion des stocks

Quel est le rôle d’un inventaire en logistique ?

Le rôle d’un inventaire est de vérifier la justesse de la gestion des stocks, faite tout au long de l’année et ainsi de permettre une valorisation correcte. Grâce aux éventuelles anomalies de tenue de stock détectées, vous êtes en mesure de rectifier les erreurs (mauvais emplacement, quantités erronées etc…) .
Dans un entrepôt logistique, l’état des lieux identifie notamment :

  • Les erreurs de référencement d’articles ;
  • L’adressage des biens dans l’entrepôt qui doit faciliter l’étape de picking ;
  • Les potentiels vols ou casses ;
  • Les invendus ;
  • Le classement des produits…

Le repérage de ces erreurs de routine évite des pertes financières qui peuvent être préjudiciables à l’industrie sur le long terme. Dans le cas de la revente de l’entreprise, l’inventaire est en effet un indicateur de la valeur de celle-ci : c’est finalement un outil de performance économique.

Lors de l’inventaire physique, ou manuel, les employés de la Supply Chain scannent un à un les produits de l’entrepôt à l’aide d’un terminal radiofréquence. L’inventaire manuel demande donc une interruption de l’activité dans l’entrepôt, pour dénombrer précisément chaque produit en stock. Un logiciel de gestion d’entrepôt (connu sous l’acronyme anglais WMS) peut afficher en temps réel le décompte des articles.

L’inventaire comptable et l’inventaire physique annuel sont légalement obligatoires. Le premier doit être réalisé avant le 31 décembre de l’année en cours selon l’article L123-12 du Code du Commerce. Il répertorie les stocks et les immobilisations dans le but d’évaluer la valeur des possessions de l’entreprise.

Le bilan comptable comprend les éléments suivants :

  • Biens immobiliers ;
  • Biens mobiliers ;
  • Matières premières ;
  • Produits semi-finis ou finis ;
  • Créances ;
  • Dettes.

Qu’est-ce qu’un inventaire physique ?

L’inventaire physique n’est pas une opération anodine pour l’entreprise logistique. Il répond aux besoins spécifiques de la Supply Chain en termes de fiabilité de gestion de stocks.

Quels sont les objectifs de l’état des lieux manuel des stocks ?

Le référencement physique répertorie les éléments du site tels que :

  • Biens immobiliers ;
  • Biens mobiliers ;
  • Matières premières ;
  • Produits finis.

Dans l’entrepôt, le but est surtout d’évaluer la quantité de matières premières, de produits finis ou semi-finis selon l’activité. La bonne gestion des stocks évite les cas de ruptures de stock, préjudiciables à la satisfaction client et à la compétitivité ou au contraire, de sur-stockage qui font perdre de l’argent à l’entreprise.

Les principaux types d’inventaire

Les inventaires physiques sont divisés en trois catégories. Toutes catégories confondues, vous devez effectuer, légalement, au minimum un inventaire par an. Ces différents types de recensement vous laissent donc libre choix de comptabiliser l’ensemble de vos articles, ou seulement certaines classes de produits de manière annuelle, tournante ou permanente.

L’inventaire annuel

Il est réalisé une fois par an avec, pour objectif, la vérification des résultats de l’inventaire comptable. Cette mission chronophage, mais aussi fastidieuse, nécessite la mobilisation d’importantes ressources humaines formées ou de ressources matérielles. L’inventaire annuel peut ainsi durer jusqu’à plusieurs jours selon votre nombre de références de produits ; et le fonctionnement de votre entrepôt est, forcément, ralenti pendant ce temps.

L’inventaire tournant

Lors de l’inventaire tournant, seule une partie de vos références sont décomptées. Il est réalisé autant de fois que nécessaire dans l’année, en tournant sur les produits référencés. Cette méthode découpe donc le travail de dénombrement en comptages périodiques. Avec l’inventaire tournant, moins de ressources financières sont mobilisées car son organisation est plus accessible. Cette pratique est aussi répandue car elle donne lieu à une vision régulière de l’état du stock : les ruptures de stock sont ainsi plus facilement anticipées, catégorie par catégorie.

L'inventaire permanent

Décrit comme l’inventaire informatique, l’inventaire permanent fonctionne en collaboration avec votre Warehouse Management System. Cette méthode offre une vision instantanée et globale de l’état du stock. Le décompte des références d’articles disponibles s’actualise sur l’interface du logiciel dès qu’un article entre ou sort des stocks de votre entrepôt. L’inventaire permanent est plus compliqué à mettre en place : il nécessite davantage de ressources, notamment l’installation du logiciel. Ce type d’inventaire physique n’est pas adapté à une activité logistique avec une rotation des stocks fréquente. Cependant, c’est la méthode procurant les résultats les plus précis. Ce mode d’inventaire facilite et rend plus confortable la tenue des stocks grâce au décompte en temps réel.

Inventaire général vs inventaire sélectif : quelle est la différence ?

Il s’agit de deux manières de réaliser un inventaire physique. Le choix de la méthode diffère selon la précision souhaitée, mais aussi de la possibilité d’arrêt de l’activité logistique. Notons que les inventaires, général et sélectif, peuvent se compléter : avec, par exemple, un inventaire générique une fois dans l’année, complété par des inventaires ciblés sur des références critiques.

L’inventaire physique général

Lors de l’inventaire physique général, tous les articles stockés en réserve sont comptabilisés en même temps. L’activité complète de l’entrepôt doit être arrêtée jusqu’à la fin de l’opération. La durée de l’inventaire dépend alors de la surface du hangar de stockage et du nombre de salariés formés disponibles.

L’inventaire physique sélectif

Comme son nom l’indique, cette méthode de référencement se concentre sur des articles présélectionnés en amont. L’inventaire sélectif est réalisé de manière périodique pour vérifier la concordance des résultats de l’inventaire comptable avec le stock réel. Il peut se concentrer sur une gamme de références produits ou sur une zone de l’entrepôt. Réalisé fréquemment, son principal avantage est qu’il ne nécessite pas l’arrêt complet de la chaîne logistique.

Les résultats par inventaire général sont plus précis comparés à ceux obtenus sur des références ciblées.

Comment faire un inventaire rapide et efficace grâce à l’inventaire automatique ?

Un inventaire pouvant s’avérer laborieux et long, l’automatisation est la solution pour faciliter le travail des logisticiens et améliorer les performances de l’entreprise. Avec l’arrivée du COUNTBOT® chez l’Oréal, notre client a constaté une diminution de 1 700 heures par an du temps consacré à cette tâche, un gain précieux.

Quelles sont les étapes pour réaliser un inventaire automatique ?

Automatiser suggère de faire appel à un appareil robotique pour accompagner les logisticiens. Quelles sont les étapes essentielles pour passer de l’inventaire manuel à l’inventaire automatique ?

  1. Sélectionner l’outil technologique d’inventaire qui répond aux besoins de l’activité : nombre de références produits, taille de l’entrepôt, type de marchandises…
  2. Combiner le robot au WMS pour actualiser voire synchroniser les informations : références des produits, quantités…
  3. Former les potentiels utilisateurs dans l’entreprise pour assurer un usage optimisé de l’appareil.
  4. Effectuer la cartographie de l’entrepôt, étape à renouveler si la configuration des bâtiments ou des rayonnages est modifiée.

Ces étapes d’installation demandent un investissement financier et du temps. Mais, une fois le robot inventoriste opérationnel, les bénéfices affluent. Pour réaliser l’inventaire automatique :

  • Sélectionnez l’espace à parcourir par le robot (selon qu’il s’agisse d’un inventaire complet ou ciblé) ;
  • Le robot scanne une à une les étiquettes disposées sur les palettes et transmet les informations au WMS ou permet son actualisation avec des données vérifiées
  • Vous récupérez les informations en temps réel depuis votre ordinateur !
  • La plupart des robots et drones sont capables de se diriger eux-mêmes vers leur station de recharge au besoin.

Quels sont les avantages d’un inventaire automatique ?

L’intérêt d’opter pour l’automatisation de l’inventaire est réel.  Voici les bénéfices, pour votre entrepôt, du recensement automatique des marchandises :

  • Gain de temps : moins de déplacements le long du hangar logistique, moins de ressources humaines mobilisées en même temps. Les meilleures performances du robot évitent les repasses.
  • Amélioration de la sécurité : les opérateurs n’ont plus besoin de monter en hauteur sur des nacelles pour accéder aux produits. La limitation des déplacements dans la zone de stockage réduit également les risques de chutes ou de collision avec d’autres engins.
  • Meilleure fiabilité : le comptage manuel implique des erreurs humaines. Le comptage automatique présente une meilleure répétabilité. Une fois l’automatisation fonctionnelle, l’opération est identique à chaque inventaire, assurant une meilleure reproductibilité.
  • Plus de souplesse : l’inventaire peut être réalisé sur une plage horaire plus large, même quand les employés sont absents (nuits et week-ends). Il n’est donc plus nécessaire d’adapter les plannings à l’inventaire.

Comment automatiser l’inventaire logistique ?

Vous pouvez automatiser vos bilans logistiques au moyen de solutions technologiques telles que les drones et les robots.

Technologies disponibles pour l’inventaire automatique

Les robots sont utilisés dans de nombreux domaines et plusieurs références sont aujourd’hui disponibles pour réaliser robotiquement un inventaire. La robotique peut être combinée à un drone pour obtenir un résultat encore plus novateur et des performances significatives ! Pour scanner les produits en hauteur, les robots-drones d’inventaires possèdent des bras télescopiques. Les drones inventoristes sont capables de se déplacer en hauteur pour atteindre les racks les plus hauts.

 

Quels sont les avantages des drones pour l’inventaire automatique en entrepôt ?

COUNTBOT® est la solution coconçue par Delta Drone et GEODIS pour automatiser l’inventaire physique. Cet appareil est un robot couplé à un drone stabilisateur, fourni avec un logiciel d’exploitation. Le drone, couplé à la robotique, fait de lui un vrai bijou de technologie !

L’interface est nécessaire pour renforcer les capacités du robot, elle permet de :

  • Cartographier précisément l’espace de stockage en 2D ;
  • Réaliser une représentation 3D des rangements (racks) ;
  • Programmer la trajectoire du drone inventoriste avant son lancement ;
  • Afficher le rapport des scans des étiquettes.

Les données collectées par le COUNTBOT® permettent la mise à jour du WMS avec des informations vérifiées. La technologie apporte un soutien aux opérateurs pour la tâche compliquée de l’inventaire annuel, avec les avantages suivants :

  • Scanner des codes-barres et étiquettes RFID rapidement ;
  • Se déplacer sur plusieurs niveaux dans l’espace ;
  • Augmenter la précision du comptage ;
  • Limiter les accidents dans l’entrepôt.

La solution COUNTBOT® est aujourd’hui disponible à la vente ou en prestations, en collaboration avec GEODIS. Nous pouvons réaliser un inventaire à la demande selon vos besoins : taille et configuration de votre entrepôt, nombre d’emplacements…

Les trois points clés à retenir :

  • L’inventaire physique est crucial pour la gestion des biens d’une entreprise. C’est cependant une opération mobilisant de nombreuses ressources humaines et matérielles. La méthode manuelle est effectuée au minimum une fois dans l’année, mais peut être découpée dans le temps et se concentrer sur une zone ou des articles ciblés.
  • Automatiser l’inventaire est une solution offrant de meilleures performances logistiques. La réduction des erreurs et la souplesse offerte par l’opération résultent en un gain de temps et une potentielle amélioration du chiffre d’affaires de l’entreprise.
  • Les drones et les robots inventoristes sont les nouvelles innovations technologiques adaptées à la gestion logistique. Ils sont capables de lire les codes-barres ou les étiquettes RFID des produits de l’entrepôt. Après cartographie, ils se déplacent automatiquement dans les zones à référencer.

Le référencement automatique est une révolution dans le monde de la Supply Chain. Au-delà de l’inventaire annuel, les solutions automatiques de gestion des stocks assistent le personnel de logistique dans les tâches quotidiennes, notamment si votre activité présente un turn over rapide des produits et, par conséquent, un besoin d’inventaire permanent.

Les drones et les robots inventoristes sont des technologies encore disruptives, mais leurs retombées sur les performances de l’entrepôt sont rapides. La solution COUNTBOT® est disponible à la vente ou en prestations de services et s’adapte en fonction de vos spécificités d’inventaire.

Contactez-nous pour découvrir comment le COUNTBOT® peut vous aider dans l’automation de votre inventaire.